S07E03 Cthulhu Wars

Le retour du Grand Cthulhu en mode « guerre totale ». Le remplacement de Stefan par Mélissa. Le souvenir d’une défaite brûlante par Bob (S06E18) en tant que Marcheur des Vents. Un sentiment de toute-puissance. La partie peut commencer.

Nyarlathotep

Comme d’habitude, il ne peut en rester qu’un…

Les 6 factions sont posées, la partie peut commencer

Celui qui Ouvre la Voie (Stéphane) : Yog-Sothoth étant flexible et adaptable, ses acolytes et autres monstruosités ont joué le jeu de leur maître. D’abord en tentant ses adversaires à venir le taquiner en sacrifiant quelques prêtres, ce dont les Tcho-Tcho, par esprit de camaraderie, ont répondu présents, et ensuite en s’alliant avec l’ennemi pour mettre à mal la stratégie des adversaires. Déroutant, sur toute la ligne. Pour venir à bout des autres Grands Anciens, il aura manqué plus d’audace dans les affrontements et surtout une nature expansive illimitée. Voir ce cher Yog terminer dernier fait mal au cœur des adorateurs que nous sommes… ou pas.

Le Grand Cthulhu se déploie

Le Chaos Rampant (Bob) : Outre le but non avoué de remporter la partie, Nyarlathotep avait prédit son arrivée sur Terre avant la fin de la partie (il s’était fait désirer lors de la dernière partie). La surpuissance de ce Grand Ancien devait réduire à néant les faibles adversaires. Mais quelque chose a mal tourné… Le Chaos Rampant n’est pas une faction d’attaque. Non. Elle se base sur la défense, sur l’esquive des adversaires et, telle une savonnette, ne se laisse pas attraper. Mais comment une savonnette pourrait remporter le clash des Grands Anciens ? Bonne question et dure réalité à avaler. Une maigre 5ème place mais une invocation de Nyarlathotep dont toutes les douches se souviendront encore longtemps… ou pas.

Coups fourrés entre le Signe Jaune et le Chaos Rampant

Le Grand Cthulhu (Mélissa) : Pour un jeu qui lui est dédié, le Grand Cthulhu brille par son absence dans le palmarès des vainqueurs. Mais Mélissa, première partie, a dès le début intimidé ses adversaires en préparant un déploiement stratégique d’attaque qui devait enfin rectifier cette infamie de manque de supériorité sur ses congénères. Les prêtres prièrent, les monstres monstruèrent et le Grand Cthulhu ne mourut pas… Lui qui doit mourir, il ne périt pas (ou pas assez). Une promesse de domination encore renvoyée aux calendes lovecraftiennes, probablement un manque d’expérience ou tout simplement la peur de l’affrontement… peu importe, le résultat n’est qu’une maigre 4ème place. Les adorateurs du Monde entier pleurent encore… ou pas.

Le Marcheur des Vents n’a pas peur des agressions…

Les Tcho-Tcho (Tchi, aucun vilain jeu de mot…) : baptême du feu pour cette nouvelle faction humaine psychiquement désagrégée, qui vénère le Grand Ancien Ubbo-Sathla, et qui se considère comme un sprinter et pas un marathonien. Allez comprendre par là que son avancée doit être fulgurante en début de partie et tel fut le cas. Prenant tout le monde de vitesse, les Tcho-Tcho surprenaient leur Monde face à leur ingéniosité tactique, leur charisme et pouvoir de négociation. Ils caracolaient en tête et les acolytes adverses prirent la mesure de l’ampleur de la catastrophe qui les attendait à l’issue de la partie… Malheureusement, le Mythe de Cthulhu est injuste, impitoyable et harassant. Ils terminèrent deuxième alors qu’ils frôlèrent la première place avec un tour d’avance sur les autres (en gros, il leur manquait un point pour clore les débats, maudits signes des anciens et la loterie qui va avec !!). Certains parleront d’un manque de chance, d’autres d’une mauvaise gestion des ressources sur l’ensemble de la course (souvenez-vous du sprinter). Probablement un peu des 2… ou pas.

L’Atlantique nord est le siège de grandes batailles épiques

Le Marcheur des Vents (Stefano) : Comme Ithaqua doit être fier de sa domination ! Lui qui a commencé magistralement par son « surf » sur la piste des points d’apocalypse, lui qui a débuté presque tous les tours et qui faisait un peu la pluie et le beau temps sur l’ordre des tours de ses camarades de jeu, lui qui se voyait déjà sur la plage de R’lyeh fumer un cigare… Comptant ses adversaires derrière lui, il en manquait un ! Les Tcho-Tcho caracolaient en tête. La sueur coulait sur le front de ce cher Ithaqua. Sa partie se mua en décompte stratégique de points d’apocalypse et, malgré une étiquette de « grand méchant de la planète » sur le torse et des innombrables attaques dont il fut la cible, il revint sur son adversaire du jour pour… se retrouver dans la même situation que lui… 29 points… au diable ces maudits signes des anciens qui ne voulaient pas lui octroyer un tout petit point supplémentaire. Une partie mémorable pour toute la planète mais une 2ème place, ex-aequo avec les Tcho-Tcho, pour Stefano… Certains parleront d’un manque de chance, d’autres d’une ambition hors-norme ou encore d’une certaine arrogance à ne pas imaginer pouvoir perdre. Probablement un peu des 3… ou pas.

Mais quel plateau, quelle harmonie… quelle violence !

Le Signe Jaune (Minh) : Celui dont il ne faut pas laisser agir. Une montée en puissance lente mais pernicieuse. Une dévastation réussie sur la plupart des territoires ayant eu la malchance de frôler Hastur et le Roi en Jaune. Une démonstration de force face à la salle de bains de Nyarlathotep et, du coup, un pacte de non-agression entre ces 2 factions (Nyarlathotep pensait avoir fait une affaire, quelle erreur). Une progression lente, à la limite du risible et du « tu vas finir bon dernier« . Mais une maîtrise du jeu, accompagnée d’une sacrée part d’opportunisme, ont permis à Minh de remonter la pente des points d’apocalypse et de s’adjuger la GRANDE victoire de ce Cthulhu Wars, grâce également à une montagne de signes des anciens. Certains diront que Minh avait le derrière bordé de nouilles, d’autres parleront plus de la défaite des Tcho-Tcho et du Marcheur des Vents que de la victoire du Signe Jaune, enfin, d’autres parleront de la peur intimidante que Minh dégage maintenant à ses adversaires IRL. Probablement un peu des 3… ou pas.

Le prêtre du Signe en Jaune savoure sa victoire

Une magnifique partie, remplie de coups foireux et de retournement de situations notamment pour la victoire finale. Une mention spéciale pour Minh qui a remporté une sacré victoire. Une autre pour Tchi qui a certainement le mieux joué sa faction et une dernière pour Mélissa qui s’est à peine laissée intimider par les dinosaures autour de la table.

Le plateau des Tcho-Tcho en fin de partie

A noter enfin une certaine difficulté à faire ressortir le potentiel de certaines factions qui semblent plus compliquées à jouer que d’autres. On pense notamment à Celui qui Ouvre la Voie et au Chaos Rampant qui sont certainement mal exploitées par ses Maîtres du jour… Le problème des factions asymétriques ? Peut-être. Voilà un futur challenge pour le vainqueur du jour 😉

Et à bientôt !

4 réflexions sur “S07E03 Cthulhu Wars

  1. Hi hi hi. Génial !!
    Encore une victoire pour Minh qui n’aurait, en aucun cas, dû remporter un trophée supplémentaire au BOB Games. (surtout dans un jeu d’affrontement ou l’on peut choisir qui attaquer!!!)

    Dommage

    Très bon moment autour de la table
    Merci a tous

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s