S05E02 Escape Plan

– Et, vous savez quoi, j’ai un Lacerda à la maison.

– Quoi, un Lacerda ?! waouh !

– En fait, j’en ai même 2…

(bave qui coule)

Vous pouvez allègrement remplacer « Lacerda » par « Rolex » et vous comprendrez mieux le texte ci-dessus.

IMG_7615 (Copier).JPG

Vital Lacerda, vous connaissez ? Non ? C’est normal. Il n’y a que des « hardcore gamers » qui peuvent le connaître. Monsieur Lacerda est un auteur portugais qui ne développe pas des jeux, non. Il développe des expériences. Et ça marche. Il a aujourd’hui une renommée mondiale qui fait de lui un des grands auteurs du 21ème siècle. Tout ses jeux sont connus pour être des jeux très stratégiques, calculatoires, de gestion à outrance et de cruels choix à faire. D’ailleurs, son dernier Kickstarter pour le jeu On Mars s’est terminé avec 10’141 souscripteurs pour 970’566$ ! (énorme pour un jeu expert). Et à la fin, c’est une salade de points (expression non péjorative indiquant qu’on peut marquer des points de plusieurs façons) à outrance. Mais ce Monsieur reçoit aussi des critiques : trop compliqué pour pas grand chose ; ce n’est effectivement pas un jeu, c’est un ennui ; à part optimiser, on fait pas grand chose, etc… Bref, on aime ou on aime pas Lacerda.

IMG_7616 (Copier).JPG

Alors, comment s’est déroulé cette soirée des Bob Games avec Minh, Stéphane, Stefano, Tchi et Bob ?

En fait, la soirée a commencé avec déjà quelques jours d’avance avec le passage obligé des lectures de règles. Et, franchement, on comprend mieux pourquoi cet auteur adulé par certains est aussi décrié par d’autres. Règles indigestes, beaucoup de mécanismes et de petits détails. Et le tout avec un certain manque de clarté global. A la 2ème lecture, avec le jeu déployé, tout s’est éclairé. Tout est devenu cohérent. Mais tout n’était pas forcément bien assimilé. Heureusement que Tchi les a aussi lu et que Minh a regardé la vidéorègle de 1h15, cela a permis d’éviter les allers-retours dans le livre de règles.

IMG_7618 (Copier).JPG
Configuration de départ : les 5 joueurs dans l’hôpital, un gang et un flic dans l’autre tuile

Bon, de quoi ça parle Escape Plan ? En gros, les joueurs sont des braqueurs qui ont réussi un gros braco et qui se la coulent douce dans la Ville. Ils ont investi de l’argent dans différentes combines et planqué de l’argent à différents endroits (salle de musculation, night-club mais aussi des planques), des fois que ça se passe mal. Et, justement, ça se passe mal… les flics les ont retrouvé. Le jeu commence ainsi. C’est la panique, les flics sont partout. Ils envahissent la Ville et les 3 points de sortie sont surveillés. Objectifs des joueurs : se rendre aux différents endroits pour récupérer du cash (qui permet de payer du matériel, de soudoyer des gangs ou même carrément la police) ou de l’argent investi (qui sera comptabilisé uniquement en fin de partie). Il y a aussi de l’argent stocké dans des consignes mais il faudra la bonne clé pour y accéder.

IMG_7617 (Copier)
Plateau de départ de Tchi

3 jours, c’est la durée de la partie. Chaque jour est composé de 3 tours (matin, après-midi et soir) avec la possibilité d’en jouer 2 de plus (nuit et aube) avec des jetons à obtenir à différents endroits. Au troisième jour, la « sortie » est connue et tout le monde peut quitter la Ville. Ou pas. Le vainqueur étant celui ayant réussi à sortir et possédant le plus d’argent.

IMG_7619 (Copier).JPG
La Ville au premier jour, la police y est déjà bien présente

Dans ce jeu, on passe son temps à se déplacer et à faire des actions dans différents lieux. Mais, surtout, on passe son temps à éviter / fuir la police. Les flics nous repèrent dans les rues, nous tirent dessus et nous blessent. Tout au long de la partie, on va devoir trouver des moyens pour les éviter. Comme par exemple : des avantages de corruption (permettant de déplacer la police ailleurs ou d’éviter qu’elle nous tire dessus), du matériel (gilet pare-balles, casques) mais aussi des déguisements.

IMG_7620 (Copier)
Plateau de notoriété : depuis la gauche, le compteur de la journée, l’ordre de tour des joueurs de la journée et la notoriété des joueurs

Notion importante du jeu : la notoriété. Plus on se fait remarquer en Ville, plus on acquiert de la notoriété. Mais les flics ont leurs indics et nous traquent sans scrupules. Ouille. Mais avoir de la notoriété procure également des avantages intéressants et nous offre les moyens de récupérer plus d’argent à certains moments. Attention toutefois à ne pas trop en avoir quand on sort en fin de partie, car on perd beaucoup d’argent avec une haute notoriété.

IMG_7622 (Copier)
En premier plan, les lieux (combines) où les joueurs ont planqué de l’argent. A droite, les planques et les différentes clés à consignes qu’on peut récupérer. En haut, les contacts.

On vous a pas encore parlé des contacts ?! Et pourtant ils ont leur importance. Ce sont des personnes qui nous aident et nous permettent de réaliser certaines actions très utiles. Mais souvent, cela à un coût et fais monter notre notoriété. Mais, imaginez, que vous êtes encerclés par les 3 polices (swat, fédérales et locales) et que vous êtes déjà blessé. Vous activez votre contact « Fast Car » et vous vous en sortez sans une égratignure. Puissant, non ?

Et la partie ? Au début, à part Eru (ça faisait longtemps, désolé), tout le monde est soit parti s’équiper dans les magasins, ou soit visiter une combine pour récupérer de l’argent. Tout le monde voulant démarrer correctement, tout a été mis en oeuvre pour éviter la police au maximum. Tchi a profiter de jouer en dernier pour accroître sa notoriété très rapidement, provoquant l’arrivée massive de policiers à ses trousses, mais également l’obtention d’avantages non négligeables.

IMG_7627 (Copier)
Tchi et Bob sont au Bar, sur le lac. La Police les a encerclé.

A la fin du premier jour, seul Tchi a pu jouer une phase nuit (donc un tour supplémentaire). Une forte notoriété, du cash, du matériel et des contacts, Tchi est l’homme du premier jour. Tout semble maîtrisé, c’est impressionnant.

IMG_7632 (Copier)
Tchi a démarré fort sa première journée : 4 avantages posés (à gauche), 2 équipements posés (en haut), aucune blessure (au milieu), 2 endroits visités (à droite) et surtout 3 contacts (en bas).

Bob, Stefano et Stéphane ont augmenté leur notoriété mais de manière contrôlée. Ils ont profité de visiter quelques lieux afin de récupérer de l’argent. Minh reste discret en ce début de partie. Sa notoriété est basse et il n’y a pas trop d’agitation de son côté.

IMG_7634 (Copier).JPG
Plateau à la fin du premier jour.

Début du deuxième jour et là on ne rigole plus. C’est maintenant qu’on termine les préparatifs pour la grande évasion. Tout le monde s’agite et se rend, tant bien que mal, en direction des lieux les plus rentables et prie pour ne pas se retrouver à côté de Tchi, « notoriété » qui attire la police et donc les blessures.

IMG_7640 (Copier).JPG
La police est omniprésente.

Pas évident. Les joueurs passent leur temps à réfléchir à comment optimiser leurs actions. Il n’y en a pas beaucoup, alors il ne faut pas se planter. Tout doit être calculé. Millimétré.

« Je vais me rendre à la galerie d’art pour récupérer du cash mais je dois faire attention à ne pas attirer la police sur moi car j’ai déjà 2 blessures et un gilet pare-balles utilisé… ou alors je me repose et récupère mon gilet mais je dois alors trouver une action supplémentaire pour me rendre quand même à la galerie d’art. Mais si quelqu’un y va maintenant, je serai obligé d’y aller avec une clé car cet endroit aura été repéré par la police et donc bouclé. Allons donc d’abord au magasin récupérer une consigne avec ma clé verte. Zut, il y a déjà 2 personnes. Cela va me faire gagner 2 points de notoriété. Ah! Je ne vais jamais m’en sortir! »

img_7645-copier.jpg
Les combines sont presque toutes visitées au deuxième jour.

Bob, adorant les jeux d’optimisation et de points de victoires, a prévu un coup de poker pour laisser en plan ses adversaires. Se placer directement sur une sortie, en espérant que ce soit la bonne, pour sortir d’emblée au troisième jour et faire paniquer les autres. Comme à son habitude, il gère ses « ressources » pour les exploiter au maximum, sans en laisser derrière lui.

IMG_7644 (Copier).JPG
Bob (en vert) est bien arrivé sur la sortie 1, bien entouré par la police

Tchi et Stefano ont bien compris son plan (ils commencent à le connaître) et essaie de préparer le terrain pour contrer sa manœuvre. Tout cela provoque des moments de réflexion encore plus intenses. Stéphane est trop concentré sur son jeu pour voir ce que font les autres et Minh ne se laisse pas déstabiliser, il continue sa partie comme si de rien n’était, tout calmement.

IMG_7643 (Copier).JPG
Tchi (en rose) et Minh (en jaune) sont au supermarché, dernières emplettes avant le grand jour

Début du troisième jour : le plateau est complété de 4 nouvelles tuiles et la sortie est enfin dévoilée. Bob a réussi son coup de poker ! Il peut sortir immédiatement. En fait non… selon la règle, il doit d’abord se déplacer… Le monde s’écroule. Il est mal en point et se déplacer pour ensuite revenir va lui coûter cher, en cash et en blessures. Les espoirs de victoire s’envolent.

IMG_7639 (Copier)
Une clé inutilisée en fin de partie, c’est du gâchis

Stéphane en profite alors pour sortir le premier. Discret mais efficace. Suivront dans le désordre Stefano (complètement à la déroute), Tchi (pas satisfait de ses dernières actions) et Bob (blessé par la police). Minh, lui, ne panique pas. Il s’emmêle les pinceaux dans le comptage de ses actions et du cash disponible mais sort élégamment en dernier. Tranquille. Entre temps, Bob relit les règles et confirme qu’il aurait pu sortir tout de suite sans se déplacer… Définitivement des règles pas très claires…

IMG_7659 (Copier).JPG
Plateau en fin de partie

Verdict de la partie : Minh termine premier avec 422’000$ en poche, suivi par Bob 373’000$, Tchi 350’000$, Stéphane 328’000$ et enfin Stefano à 180’000$. Bravo Minh !
Une sensation d’un jeu magnifique et bien équilibré. Les actions potentielles et les possibilités de marquer des points sont bien nombreuses et les stratégies sont vraiment variées. Mais c’est long (5 heures avec les règles). C’est très complexe et il y a un léger sentiment d’insatisfaction en fin de partie. Tout ça pour ça. Oui, mais le plaisir était présent, heureusement.

Et à bientôt !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s