S06E01 Great Western

Great Western. Mais quel jeu juste incroyable. Un mélange de cowbuilding, d’argent (bein oui, quand même), de livraison de vachettes, de train, d’éboulement, d’ingénieur, de tipis indiens, d’objectifs (ça reste un jeu) et de bâtiments à construire.

On a préparé le jeu pour jouer dans l’antre mais on a finalement joué sur la terrasse. La douceur de la soirée nous a séduite.

Mais ça reste une course. UNE COURSE. Oui. Et ça, une seule personne l’a vraiment compris.

Les vachettes ou si vous préférez le cowbuilding, le cœur du jeu.

Stefano bien sûr ! L’inventeur du Stef’Express de la saison 3 (souvenez-vous) en a remis une couche. Sans vouloir citer Muse avec l’excellent Survival (hymne des JO de Londres)… mais au fait oui, tentons la citation :

Race,

Great Western’s a race

That I am gonna win

Yes, I am gonna win

And I’ll light the vachette

And I’ll never lose

Donc, après avoir osé une citation, Stefano nous a fait la démonstration qu’il ne faut pas perdre son temps à s’arrêter à chaque bâtiment pour construire un semblant d’entreprise de livraison de vachette. On est pas dans un jeu de gestion de pose d’ouvriers. Oh que non.

Une pause bien méritée pour Minh (en jaune bien sûr) et Stefano (en blanc), qui achètent des vachettes.

Malgré sa grande expérience dans les jeux de société, Bob n’a toujours rien compris à ce jeu. On aurait dit qu’il jouait à Viticulture. Il réfléchit à optimiser ses déplacements, son argent, son recrutement et son argent. Du coup, il ne vend que rarement des vachettes. Sa « main » (donc son stock de cartes de vachettes) ne tourne pas et donc il perd son temps à essayer de le faire tourner. Bref. Désespérant. Il a vite compris qu’il ne gagnerait pas.

Le « ranch » de Bob (son plateau joueur si vous préférez)

Alors que Stefano, lui, il a osé. Il avait déjà vendu 2 lots de vachettes alors que Bob même pas un ! Il a construit des bâtiments dans la lucrative « Flood Valley », propice aux inondations mais proposant des avantages importants. Il s’est focalisé sur l’achat et la livraison de vachettes. De temps en temps, il déviait de sa ligne de conduite pour mieux l’optimiser : un bâtiment par ici, un recrutement par là, un train qui avance un peu et un objectif. Avec un brin de réussite sur le tirage des cartes (mais certains diront que lui, il a fait tourner sa main), il est le premier à vendre à San Francisco. Bravo !

Le « mercato » des nouvelles recrues. Les cowboys se sont arrachés à prix d’or. Les ingénieurs un peu et les ouvriers pas du tout.

Les 4 joueurs se sont focalisés sur les cowboys. Autant vous dire que le marché au bétail a été pris d’assaut et cette stratégie s’est révélée perdante pour un joueur. Stéphane. Pris de vitesse par les 3 autres, il n’a pas réussi à optimiser son cheptel comme il l’aurait souhaité. Il s’est embourbé comme Bob dans les méandres boueux du plateau. Ses livraisons de vachettes ont également été maigrichonnes. Bref, une partie à oublier.

Un objectif de fin de partie. Précieux pour remporter la partie.

Stefano fonce vers la victoire. Son jeu dynamique et agressif est presque parfait. Il clôt les débats (et la partie) avec sa 7ème livraison. Wouah. Bob en aura complété 4, Stéphane 3. Et Minh, combien ? Minh ?! Bein, 6 à la fin. Quand même 6. Et il a aussi livré à San Francisco. Et il a beaucoup de bâtiments. Et il a recruté énormément de personnel. Purée, il a aussi récupéré des gares avec les bonus associés. Sans oublier ses objectifs, il en a 4 qui sont posés et tous réussis.

Le plateau en fin de partie.

Une fois de plus, Minh a été discret mais redoutablement efficace. Il s’est dévoilé sur le tard mais a « comboté » comme il sait si bien le faire. Le doute s’installe. Est-ce qu’il a une chance de gagner ? Stefano commence à transpirer. Bob se réjouit du décompte et Stéphane regrette de ne pas avoir plus livré.

Le décompte commence. On compte les points de tout le monde en même temps pour garder le suspense. Sans surprise, Stéphane terminera quatrième avec 26 points et Bob troisième avec 49 points. Minh et Stefano sont au coude à coude. Stefano prend légèrement l’avantage jusqu’au dernier comptage. Celui des objectifs. Stefano en a 2 et Minh 4… et soudain, c’est le drame. Minh dépasse Stefano et remporte la partie avec 97 points contre 95 pour Stefano. Les objectifs auront fait la différence.

Quelle partie !!!! Merci à Stefano et Minh pour cette belle démonstration. L’ambiance était tellement bonne à la fin qu’une partie de Nidavellir a encore été jouée. Les Bob Games ont manqué. 6 mois d’arrêt, ça commençait à faire beaucoup.

Et à bientôt !

3 réflexions sur “S06E01 Great Western

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s