S05E03 Tzolk’in

Mais quelle partie !!!! Réfléchie et tendue, âpre et disputée, soutenue et indécise.
Bienvenue à Tzolk’in !!!

IMG_7769.JPG

4 joueurs : Minh, Stéphane, Tchi et Bob. Un seul vainqueur et beaucoup de neurones assassinés. Vous souhaitez connaître la suite ? C’est juste ici.

IMG_7771
Quel beau plateau, c’est quand même un plaisir de jouer à des jeux comme ceux-là

Pas besoin de vous expliquer le jeu, l’article S04E06 Tzolk’in vous le résume aisément. Partons directement dans le feu de l’action avec l’explication des nouvelles règles. Et oui. On joue avec l’extension « Tribus et prophéties », permettant de jouer à 5 joueurs (mais pas aujourd’hui) et ajoutant notamment le concept des tribus. Chaque joueur va recevoir 2 plaquettes tribus et en garder une. Chaque tribu va vous apporter des avantages pour bien démarrer votre partie. Elle va également dicter votre stratégie.

IMG_7772
Tribu « Ah Chuy Kak »

La tribu « Ah Chuy Kak » (aucun vilain jeu de mot svp), jouée par Bob (en vert), permet de récupérer un ouvrier (et donc d’appliquer son effet) si au moins 2 ouvriers ont été placés. Très pratique, cela implique d’avoir souvent 2 ouvriers disponibles pour que cela fonctionne (on commence avec 3).

IMG_7777 (modifié)
Tribu « Vacub-Caquix »

Les fameux « Vacub-Caquix », joué par Stéphane (en rouge). Cet avantage, magnifique en théorie, ne s’est pas avéré très utile. Sauter des cases coûte du maïs et c’est une denrée précieuse (monnaie et nourriture en même temps).

IMG_7778 (modifié)
Tribu « Ixtab »

Les « Ixtab », les informaticiens mayas, joués par Tchi (en bleu). Une misérable perte d’une marche sur un temple pour une tuile supplémentaire et son lot d’abondance. Vraiment un avantage excellent en début de partie. Mais pas très utile après quelques tours si mal exploité…

IMG_7779 (modifié)
Tribu « Yaluk »

Les obèses « Yaluk », joués par Minh (en jaune). Ils passent leur temps à bouffer et à se reproduire. Du coup, ils commencent avec 5 ouvriers (au lieu de 3) mais mangent un maïs de plus à chaque Jour de Festin. C’est (très) cher et c’est audacieux de la part de Minh.

IMG_7781
Plateau au troisième tour

Début classique. La ruée sur Palenque pour récupérer du bois et du maïs. Sur Tikal pour les technologies et les bâtiments. Et bien sûr Yaxchilan pour les ressources en bois, pierre, or et les très convoités crânes de cristal. Chichen Itza est bien évidemment délaissée en début de partie et Uxmal peu visitée (sauf pour récupérer quelques ouvriers supplémentaires bien sûr).

img_7782.jpg
Premier bâtiment de la partie

Le premier bâtiment est posé par Bob. Il s’agit du fameux « mise sous régime » des ouvriers. Dorénavant, les ouvriers ne mangeront plus qu’un seul maïs par Jour de Festin… triste pour eux mais grandiose pour Bob.

IMG_7783.JPG
La tribu jaune, bien seule à Uxmal

La tribu jaune, celle de Minh, se rend régulièrement à Uxmal. En même temps, avec 5 ouvriers en début de partie, il faut profiter de cet avantage et exploiter les sites inutilisés. Pour rappel, jouer en premier permet de se placer sur des emplacements de niveau 0 et donc gratuit en maïs. Jouer le dernier est souvent un long chemin de croix… du coup, le site de modification du premier joueur a été souvent visité.

IMG_7786
Les technologies et les temples au premier Jour de Festin

Le premier Jour de Festin est là. Tout le monde nourrit son peuple sans subir de pénalités et célèbre cette fête dignement. La vénération des dieux dans les temples est pour le moment discrète et Tchi se démarque en technologies.

IMG_7787
Les 2 ouvriers de Bob sur Chichen Itza

Les tours se succèdent jusqu’au coup audacieux de Bob. Il place 2 ouvriers (sur 4 à ce moment de la partie) sur Chichen Itza. La course aux crânes de cristal est lancée. Cette manœuvre, ayant pour but de récupérer les 24 points de victoire des niveaux 8 et 9, va toutefois bloquer l’avancement de Bob. 2 ouvriers pour les 8 prochains tours, c’est pas forcément facile à gérer et Bob s’est empêtré. Peu de ressources, peu d’avancement, optimisation compliquée.

IMG_7809
Le magnifique matériel du jeu

Minh et Tchi semblent, eux, parfaitement gérer les ressources. Ils avancent presque main dans la main en direction d’une victoire. Ils se développent bien dans tous les domaines technologiques mais délaissent encore les temples. Gentiment, ils entraperçoivent la possibilité de construire un monument. Et il y en a un qui permet d’engranger 33 (!) points de victoires. La course à ce monument est lancée.

IMG_7811
Le fameux monument, qui permet de marquer 33 points en fin de partie si au moins 3 avancées technologiques sont sur le niveau 3

Minh est en avance d’un tour sur Tchi. C’est lui qui va l’avoir. Mais c’était sans compter sur Bob qui dépense toutes ses ressources pour le leur piquer… alors que ce monument lui rapporte 0 point… Du panache comme l’a dit Tchi. Ce coup devait éviter de laisser Minh s’envoler au score, mais il a surtout condamné Bob.

IMG_7810
Plateau coloré, ça fait très maya

On arrive enfin dans le dernier quart. Stéphane a presque abandonné mais on peut compter sur lui pour encore marquer quelques points avec les crânes de cristal. Bob désespère. Tchi optimise et prie (mais pas aux temples) et Minh se refait une santé avec un autre monument lui garantissant quand même 18 points.

IMG_7807.JPG
Dernière calamité de la partie

L’extension s’appelle donc « Tribus et prophéties » et il est temps de vous parler des prophéties. A partir du premier Jour de Festin et changeant à chaque nouvelle fête, une prophétie se met en place. Dans le dernier tour, c’était une « taxe » de 1 bois dès qu’on bûcheronnait du bois à Palenque. Désavantage en cours de partie mais largement compensé par des points de victoires en fonction des jetons « bois » cumulés depuis le début de la partie. A ce petit jeu, Minh et Tchi étaient clairement les meilleurs. L’un d’eux serait le grand vainqueur.

IMG_7813
Tchi envahit Tikal en fin de partie

Partie terminée. Au comptage des points, Stéphane termine à 28 points. Bob à 49. Seuls 8 points d’avance sur Minh permettent à Tchi de gagner cette partie avec 66 points. Bravo à lui.

IMG_7815
Plateau au tout dernier tour, tout le monde doit encore jouer un tour

Verdict : un jeu aux règles faciles mais aux possibilités innombrables. Du vrai pose d’ouvriers punitif et exigeant. 4h30 de jeu avec les règles, c’était long mais efficace. Merci aux participants.

Et à bientôt !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s